Restitution du Cyber World CleanUp Day 2021

Le webinaire de restitution du Cyber WCUD a eu lieu le 22 avril de 14h à 15h30, à l’occasion de la Journée de la Terre.

Au programme du webinaire : keynote d’introduction avec la participation de Tristan Nitot, témoignages et partages d’expérience d’organisateurs de tous horizons, retours sur les initiatives innovantes de l’édition 2021, bilan qualitatif et quantitatif de l’opération et de son impact, inspirations et pistes d’améliorations pour la prochaine édition…

Il y a 398 Cleanups

Le Cyber World CleanUp Day

Le Cyber WCUD c’est une journée pour supprimer les données stockées dans le Cloud, sur les serveurs de l’entreprise et sur nos équipements numériques afin de contribuer à réduire et à prendre conscience de notre empreinte numérique. Particuliers, Ecoles, Collectivités, Entreprises, rejoignez le mouvement !

Comprendre la raison d’être du Cyber WCUD

Logo Cyber World CleanUp Day

L’enjeu du Cyber World CleanUp Day

L’enjeu est de créer une première prise de conscience autour du sujet des émissions de gaz à effet de serre liées au numérique.

Le stockage massif de données sur nos équipements numériques contribuent à en réduire la durée de vie et contribuent à en produire toujours de nouveaux. Prendre soin de nos équipements numériques permet d’en limiter le taux de renouvellement. C’est un enjeu crucial pour limiter l’impact environnemental du numérique.

Par ailleurs, prendre conscience du poids stocké sur un ordinateur, un smartphone ou un serveur, permet de prendre conscience de l’importance de limiter par la suite le volume de données transféré à travers les réseaux.

Par les outils que nous mettons à disposition des participants, nous apportons les clés pour comprendre ces enjeux et se mettre en action.

La pollution numérique des données

Dans un contexte de pollution généralisée, une pollution n’est pas encore traitée : la pollution numérique des données.

Selon une étude de International Data Corporation (IDC), la capacité de stockage mondiale pourrait atteindre 11,7 zettaoctets (11,7 milliards de teraoctets) en 2023. Soit plus du double par rapport à 2018.

Il reste que cette capacité de stockage ne suit pas le rythme de production mondiale de données. Celle-ci passerait de 33 zettaoctets en 2018 à 175 zettaoctets (175 milliards de teraoctets) en 2025, selon une seconde étude du cabinet IDC (Data Age 2025).

700 exaoctets chaque année

L’étude estime néanmoins que, entre 1 et 2% seulement des données créées ou répliquées chaque année sont sauvegardées ou stockées pour une période donnée. « Le reste est analysé en temps réel ou est consommé sans jamais être sauvegardé pour une consultation ultérieure ». Malgré tout, en 2018, plus de 700 exaoctets de capacité de stockage ont été ajoutés. Tous supports/formats confondus (HDD, SSD, NVM-flash/autre, optique ou encore stockage sur bande).

Combien de données sont réellement utiles ? combien de données sont doublonnées ?
Combien pourraient être supprimées ?

C’est dans ce contexte que l’INR et le WCUD France proposent une journée Cyber World CleanUp Day ou « Nettoyons Nos Données ».

porta. Donec fringilla adipiscing mattis dolor. amet, facilisis id