Le World Clean Up Day est un mouvement mondial, lancé par l’association à but non lucratif Let’s do it Fundation ayant pour objectif la lutte contre la pollution à travers des nettoyages citoyens.

Let’s Do It! World est un membre accrédité du Programme des Nations unies pour l’environnement. Depuis quelques années, tous les nettoyages nationaux ont lieu à la même date, le troisième weekend de septembre.

Dans ce contexte de pollution généralisée, une pollution n’est pas encore traitée : la pollution numérique des données.

Selon un article, la capacité de stockage mondiale pourrait atteindre 11,7 zettaoctets (11,7 milliards de teraoctets) en 2023. Soit plus du double par rapport à 2018.

Il reste que cette capacité de stockage ne suit pas le rythme de production mondiale de données. Celle-ci passerait de 33 zettaoctets en 2018 à 175 zettaoctets (175 milliards de teraoctets) en 2025, selon un autre rapport du cabinet IDC (Data Age 2025).

L’étude estime néanmoins que, entre 1 et 2% seulement des données créées ou répliquées chaque année sont sauvegardées ou stockées pour une période donnée. « Le reste est analysé en temps réel ou est consommé sans jamais être sauvegardé pour une consultation ultérieure ». Malgré tout, en 2018, plus de 700 exaoctets de capacité de stockage ont été ajoutés. Tous supports/formats confondus (HDD, SSD, NVM-flash/autre, optique ou encore stockage sur bande).

Combien de données sont réellement utiles ? combien de données sont doublonnées ?
Combien pourraient être supprimées ?

C’est dans ce contexte que l’INR propose une journée Cyber WorldCleanUpDaylce ou « Nettoyons Nos Données ».